croyant

croyant

croyant, ante [ krwajɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n.
• 1190 creanz; p. prés. de croire
1Qui a une foi religieuse. dévot, mystique, pieux, religieux. Il n'est plus croyant : il a perdu la foi. « Croyante, elle l'était bien un peu; pratiquante plutôt » (Loti).
2 N. Un croyant, une croyante. fidèle. Les vrais croyants.
Spécialt Les croyants : nom que se donnent les musulmans. Commandeur des croyants.
⊗ CONTR. Agnostique, athée, incrédule, incroyant, infidèle, mécréant, sceptique.

croyant, croyante adjectif et nom Qui croit, a la foi religieuse. Nom que se donnent les musulmans. ● croyant, croyante (citations) adjectif et nom René Char L'Isle-sur-la-Sorgue, Vaucluse, 1907-Paris 1988 La perte du croyant, c'est de rencontrer son église. À une sérénité crispée Gallimardcroyant, croyante (expressions) adjectif et nom Père des croyants, Abraham. ● croyant, croyante (synonymes) adjectif et nom Qui croit , a la foi religieuse.
Synonymes :
- calotin (familier)
- fidèle
Contraires :
- athée
- infidèle
- mécréant
- païen

croyant, ante
adj. et n. Qui a la foi. Elle était très croyante.
|| Subst. Les croyants et les athées.

⇒CROYANT, ANTE, part. prés., adj. et subst.
I.— Part. prés. de croire.
II.— Emploi adj.
A.— Qui a la foi; qui croit ce que sa religion lui enseigne. Âme croyante (E. DE GUÉRIN, Journal, 1840, p. 342) :
1. « ...Parmi les plus jeunes, parmi ceux qui sortent du collège, je crois qu'il y a une majorité incontestable de pratiquants. Parmi nous, leurs aînés de quatre ou cinq ans, je crois pouvoir affirmer qu'il y a approximativement autant de croyants que d'incrédules; mais ceux qui n'ont pas la foi le regrettent pour la plupart, et agissent en toutes circonstances comme s'ils l'avaient. »
MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 510.
B.— Qui croit à (quelque chose); qui a confiance en. Vous êtes si douce, si bonne, si peu croyante au mal (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 566).
III.— Emploi subst.
A.— Celui qui a la foi. Les vrais croyants :
2. Ma religion, elle était restée la même, elle n'a jamais varié quant au fond. Les formes du passé se sont évanouies pour moi, comme pour mon siècle à la lumière de l'étude et de la réflexion; mais la doctrine éternelle des croyants, le Dieu bon, l'âme immortelle et les espérances de l'autre vie, voilà ce qui, en moi, a résisté à tout examen, à toute discussion et même à des intervalles de doute désespéré.
SAND, Histoire de ma vie, t. 2, 1855, p. 52.
Spécialement
1. [Du point de vue de l'Islam] Les Croyants. Les Musulmans. À la porte des mosquées arabes, c'est un va-et-vient continuel de croyants qui vont prier et de croyants qui en reviennent (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 269) :
3. ... né dans la religion grecque, élevé par le général des Jésuites et présentement mahométan, Hadji, — car il a été à la Mecque, — portant, cachée sous une calotte et sous la coiffure européenne, la mèche des croyants passée dans un peigne; ...
GONCOURT, Journal, 1861, p. 899.
Commandeur des Croyants. Calife. [Le] calife de Bagdad, qui est commandeur des croyants (HUGO, Rhin, 1842, p. 193).
2. [Du point de vue du peuple juif] Père des croyants. Abraham.
Rem. Attesté dans Ac. 1798-1878, Lar. 19e-Lar. encyclop. et GUÉRIN 1892.
B.— P. ext. Celui qui croit en quelque chose. Les croyants de la doctrine républicaine d'une part, les coquins de la défense républicaine de l'autre, se sont prononcés pour Dreyfus (MAURRAS, Kiel Tanger, 1914, p. 45) :
4. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. Heureux donc les croyants à la poudre homœopathique! (...) J'ai plutôt foi au médecin qu'au remède, il faut le dire, ce qui revient au même pour l'effet.
E. DE GUÉRIN, Journal, 1839, p. 261.
Rem. On rencontre ds la docum. le néol. croyeur, subst. masc. Synon. vulg. de croyant (cf. HUGO, Rhin, 1842, p. 178; RICHEPIN, Miseloque, 1893, p. 111).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Pour [] post. cf. croyable et croire. Admis ds Ac. 1694-1878 en tant que subst. uniquement; ds Ac. 1932 en tant que subst. et adj. Étymol. et Hist. a) Mil. XIIe s. [ms.] creanz plur. « ceux qui ont la foi » (Te Deum ds Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, p. 282, 16); XVe s. non croyans (Mystères inédits du XVe s., éd. A. Jubinal, t. 1, p. 73); b) fin XIIe s. creanz adj. « qui a la foi » (JEAN BODEL, Chanson des Saxons, éd. Fr. Michel, t. 1, p. 10); 1546 croyant (Bible, éd. J. Girard, Rom. 10 D : J'ay tout le jour estendu mes mains au peuple non croyant), attest. isolée; ca 1766 (ROUSSEAU, Confessions, II ds Œuvres complètes, éd. B. Gagnebin, t. 1, p. 62). Part. prés. de creire, croire, employé au sens relig.; credens, part. prés. de credere, est attesté en lat. chrét., cf. BLAISE. Fréq. abs. littér. :2 489. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 348, b) 4 088; XXe s. : a) 4 042, b) 3 105.

croyant, ante [kʀwajɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. Mil. XIIe, creanz; p. prés. de croire.
———
I Adj. Qui a une foi religieuse. Dévot, fidèle, mystique, pieux, religieux. || Une âme croyante. || Il était croyant à l'époque de son adolescence. || Il n'est plus croyant : il a perdu la foi. || Chrétien, juif, musulman, bouddhiste… croyant, à peine croyant.
1 Puis (Jésus) dit à Thomas « ne sois plus incrédule, mais croyant (…) Parce que tu m'as vu tu as cru ? Heureux ceux qui ont cru sans avoir vu ».
Bible (Crampon), Évangile selon saint Jean, XX, 27-29.
2 J'étais croyant, je l'ai toujours été, quoique non pas comme les gens à symboles et à formules.
Rousseau, Dialogues, I, in Littré.
3 (…) il n'est ici-bas chrétien plus croyant et homme plus incrédule que moi.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 331.
4 Croyante, elle l'était bien un peu; pratiquante plutôt, comme tant d'autres femmes autour d'elle (…)
Loti, Ramuntcho, II, VII, p. 254.
5 Elle avait beau être très croyante, jamais elle ne cherchait à imposer aux autres ses façons de voir. Aujourd'hui ! (…) Si vous l'entendiez catéchiser ses malades !
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 55.
———
II N. Personne qui a une foi religieuse. || Un croyant, une croyante. Fidèle. || Les vrais croyants. || Croyant qui pratique sa religion. Pratiquant. || Croyant qui attache une importance exagérée aux aspects secondaires, caducs de sa foi. Bigot, crédule, superstitieux.
6 En général, les croyants font Dieu comme ils sont eux-mêmes; les bons le font bon, les méchants le font méchant; les dévots, haineux et bilieux, ne voient que l'enfer, parce qu'ils voudraient damner tout le monde (…)
Rousseau, les Confessions, VI.
7 (…) le corps des chrétiens primitifs se distinguait en croyants ou fidèles, et catéchumènes.
Chateaubriand, le Génie du christianisme, IV, III, 2.
8 Le croyant le réjouit de ses ulcères; il a pour agréable les injustices et les violences de ses ennemis; ses fautes même et ses crimes ne lui ôtent pas l'espérance.
France, le Jardin d'Épicure, p. 52.
9 Le fait merveilleux et indubitable, c'est qu'il existe des croyants. Mais il y a des incrédules; cela aussi est extraordinaire.
J. Chardonne, l'Amour du prochain, VI, p. 153.
Vieux croyant : secte de catholiques orthodoxes russes attachés à la tradition.
10 (…) il ne lui en fallait pas tant pour se rassasier. Il se rassasia donc, et mieux même que son voisin de table, qui, en qualité de « vieux croyant » de la secte des Raskolniks, ayant fait vœu d'abstinence, rejetait les pommes de terre de son assiette et se gardait bien de sucrer son thé.
J. Verne, Michel Strogoff, p. 65-66 (1876).
REM. Dans ses contextes culturels les plus courants, le mot s'applique à la foi chrétienne ou, moins souvent, juive. En principe, il s'applique à tous les dogmes religieux.
Loc. Le père des croyants : Abraham.
Spécialt. || Les croyants : les musulmans. || Le commandeur des croyants ( Calife).
CONTR. Agnostique, athée, incrédule, incroyant, infidèle, mécréant, penseur (libre penseur), sceptique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • croyant — croyant, ante (kro ian, ian t ; d autres disent kroi ian, ian t ) 1°   Adj. Quia la foi religieuse. Elle est redevenue croyante. Les âmes croyantes. Une nation croyante. •   J étais croyant, je l ai toujours été, quoique non pas comme les gens à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • croyant — CROYANT, ANTE. subs. Celui, celle qui croit ce que sa Religion enseigne. Il n est guère d usage qu en ces phrases: Abraham est appelé le Père des Croyans. Les Califes prenoient le titre de chefs des Croyans …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • croyant — Croyant. s. m. v. Celuy qui croit ce que l Eglise croit. Il ne se met qu au pluriel. L Assemblée des Croyants. Abraham est appellé le Pere des Croyants …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Croyant — Croyance La légende du Phénix renaissant de ses cendres est une croyance en la résurrection si empreinte dans la civilisation occidentale qu elle est passée sur les plans symbolique et littéraire. détail du bestiaire d Aberdeen …   Wikipédia en Français

  • CROYANT — ANTE. s. Celui, celle qui croit ce que sa religion enseigne. Il s emploie surtout dans les phrases suivantes : Abraham est appelé le Père des croyants. Les califes prenaient le titre de Chefs ou commandeurs des croyants. Les vrais croyants …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • croyant — Part. prés. croire …   French Morphology and Phonetics

  • croyant — an. krèyan (Albanais.001c) / ê (001b) / in (Villards Thônes) / krwayan (001a, Montagny Bozel), TA, E. E. : Fidèle …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Croyant religieux — Religion Une religion est un ensemble de rites, croyances généralement théistes[Note 1], composé de règles (éthiques ou pratiques), de récits, de symboles ou de dogmes adoptés comme conviction par une société, un groupe ou une personne. Par… …   Wikipédia en Français

  • CROYANT, ANTE — adj. Qui croit ce que sa religion enseigne. Une âme croyante. Une nation croyante. Substantivement, Les vrais croyants. Les califes prenaient le titre de chefs ou commandeurs des croyants …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • non-croyant — non croyant, ante [ nɔ̃krwajɑ̃, ɑ̃t ] n. et adj. • XXe; de non et croyant ♦ Personne qui n appartient pas à une confession religieuse et n a pas la foi. ⇒ agnostique, athée, incroyant. ⊗ CONTR. Croyant. ⇒NON CROYANT, ANTE, adj. et subst.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”